Biathlon Universiades
Les impressions de Yohan, Thibaut et Vincent
 
 
 
 
 
Vendredi 6 février 2015
 
Les impressions de Vincent Mathieu, Thibaut Ogier et Yohan Huillier sur leur séjour en Slovaquie pour participer aux Unvisersiades.
 
 
"Il nous semblait intéressant de revenir sur les 10 jours que nous avons passés aux Universiades en Slovaquie. En effet les Universiades sont un événement peu connu en France et nous même, nous demandions bien où nous allions...

Pour situer le contexte :
En théorie, cet événement est un festival sportif (une sorte de mini JO) où sont représentés tous les athlètes universitaires, des sports d'hiver, de toutes les nations, ayant au moins le bac et âgés au maximum de 28 ans. C'est un événement majeur pour les pays de l'Europe de l'est dont plusieurs chaînes de télé étaient sur place (On les remercie d'ailleurs de nous avoir prêté leur groupe électrogène pour courir la dernière course... Il n'y avait plus de courant à cause de la neige tombée dans la nuit).

En pratique, c'est un peu différent puisque lors de cette Universiade, nous étions séparés de tout autre sport... Les nordiques en Slovaquie et les "autres" à Grenade car manque de pas de tir et de pistes de ski de fond homologuée en Espagne.
Séparés (encore) dans la Slovaquie, nous biathlètes à Orsblie et fondeurs à Strbske Pleso.






Donc, après 17h de bus, nous sommes arrivés à notre hôtel, Bystra, à 20 min d'Orsblie. Imaginez, un village du bloc de l'ancien régime soviétique et postez un luxueux hôtel à sa sortie...






< le billard, intégrateur social
Pour la petite histoire, dans l'envers du décor, le salaire moyen slovaque étant 4 fois plus bas qu'en France, les athlètes russes qui ont eu une médaille d'or ont gagné l’équivalent de 20 mois de salaire en Slovaquie, imaginez le contraste.


Côté sportif
 
 
Vincent Mathieu
  Sur les courses, je ne suis pas passé loin du podium quasiment à chaque fois, mais j'ai donné mon max, que ce soit sur les skis ou derrière la cara.
Le seul regret, c'est de ne pas avoir fait un relais masculin, ça aurait été bien d'aller chercher une médaille tous ensemble.
Il y avait une bonne concurrence parmi les premiers, surtout avec les Russes et Ukrainiens Se tester par rapport à eux apporte de l'expérience sur les skis et derrière la cara, car ils skient vite et tirent bien et rapidement. On ressort d'une semaine de compétitions avec pas mal d'expérience, et maintenant, il faut réussir à faire pareil sur les courses en France.
     
  Yohan Huillier
  J'ai été impressionné par la vitesse à ski des athlètes de l'est sur le 20km. Par contre après, j'étais de mieux en mieux au fil des courses. La piste était difficile et les conditions de neige n'ont pas vraiment arrangé le tout.
J'ai pu jouer devant sur la mass start et la poursuite où j'ai pris beaucoup de plaisir.
J'ai trouvé le niveau très hétérogène (c'est ce qui donne un petit + aux Universiades avec des athlètes comme les Australiens qu'on a pas l'habitude de rencontrer...) Le gars qui gagne la mass start a gagné une IBU cup cette année et les Russes étaient forts pour des étudiants... Ils ont lapé la moitié des participants de la poursuite à leur 3ème tir.
Je repars assez satisfait de mes performances même si j'aurais préféré finir sur du bronze plutôt que du chocolat à la mass start... Ce fut très enrichissant de courir là bas.
     
  Thibaut Ogier
  Je n'étais pas à mon meilleur niveau sur les skis et surtout derrière la cara. Cela ne m'a pas permis de jouer devant mais j'ai tout de même beaucoup appris pour la suite afin de continuer ma progression.
     

Côté humain

Lors de cette Universiade, au lieu d'avoir un hôtel où se trouvaient tous les Français de toutes disciplines, on s'est retrouvé entre biathlètes avec beaucoup d'autres nations et nous avons pu échanger tout au long de la dizaine avec des sportifs étudiants norvégiens, canadiens, belge, hongrois, japonais et australiens !

Vincent Mathieu
  Ces Universiades ont été inoubliables pour moi parce que j'ai passé une excellente semaine avec le groupe ; comme on se connaissait tous plus ou moins, ça m'a facilité la tâche.
À chaque repas, on se marrait bien, et puis le fait qu'on logeait dans un magnifique hôtel... ce furent les petites choses qui font que la dizaine s'est vraiment bien déroulée.

Et puis, avec François et Seb, de la ffsu, le courant est vite passé, et ça a été que du plaisir d'être avec eux.
   
Thibaut Ogier
  Ce fut une très belle expérience, l'hôtel était luxueux mais pas trop grand, cela a facilité les échanges entre les nations car on se croisait très souvent. L'alchimie avec le reste de l’équipe française fut directe et les ondes positives se sont rapidement dégagées installant un climat rassurant pour cette aventure.
   
Yohan Huillier
  Cette compétition étudiante change la donne pour l'ambiance... L'atmosphère, les rires... tout était plus léger que dans une compét fédérale.
Nous avons pu perfectionner notre anglais et échanger sur beaucoup de choses avec les étrangers, que ce soit culturel ou sportif.

Pour moi, c'est aussi cela le but des universiades :)

Dans le groupe français, l'ambiance a vraiment été excellente.
Nous avons "créé" un beau souvenir comme dirait Gigi.

 
"Un grand merci à la FFSU de nous avoir envoyé François Capel qui nous a parfaitement guidé grâce à son humour et son dévouement.

Merci à Seb notre kiné et à l'ensemble du staff ffs, la coach Laure, aux techniciens Bastien et Gigi... Aux athlètes savoyards et jurassiens, Dany, Julie, Juliette et Laurie-Anne ;)"

Nous remercions très chaleureusement la superbe équipe du dispositif Interval de l'Université Joseph Fourrier pour nous permettre de vivre à fond notre double projet grâce à l'aménagement qui nous est mis en place."

Vincent, Thibaut et Yohan

 
L'album photos
Le Team nordique France en Slovaquie
François Capel aux réglages pour la course des coachs
Yohan Huillier
Vincent Mathieu
Thibaut Ogier
Les biathlètes
Un type de panneau qu'on rencontre dans la forêt à Osrblie.
 








Team France U biathlon à la fin du séjour >
Repartis d'Osrblie avec la banderolle, création d'un souvenir !
Retour vers la France avec Airbiath pour vivre de nouvelles aventures
Dany, Vincent, Thibaut et Yohan