Biathlon
Marie, Laure et Marie-Laure à Gève
 
 
 
Vendredi 19 juillet 2013
 
Travail du seuil anaérobie pour Marie, Laure et Marie-Laure
 
Ce vendredi matin, sur le plateau de Gève à Autrans, entraînement pour Marie Dorin, Laure Soulié et Marie-Laure Brunet sous la direction de Thierry Dusserre.

Ce fut aussi l'occasion d'un scoop : Kaisa Mäkäräinen participera aux entraînements des Françaises lors de leur stage en Norvège.




Thierry commente la séance :

"Aujourd'hui, c'était un travail du seuil anaérobie qui était au programme du groupe filles ce matin à Gève. Marie Laure Brunet, Marie Dorin et Laure Soulie avaient trois boucles de 7 minutes à effectuer toutes conclues par un tir de 5 balles.

Une prise de lactate, effectuée pour chacune d'entre elles au milieu du deuxième tour, permettait de vérifier si elles étaient sur le bon tempo.








C'était une bonne séance qui a permis une nouvelle fois de confirmer que Marie Dorin avec un 19/20 a vraiment de bonnes sensations derrière sa carabine.

Marie-Laure Brunet et Laure Soulié ont encore à peaufiner leurs réglages avant l'hiver car un 15/20 comme cela a été le cas ce matin ne les fera pas briller dans cinq mois sur le circuit de la coupe du monde.
Marie Dorin
Marie-Laure Brunet

Côté physique, toutes les trois étaient sur la bonne allure et la bonne nouvelle est le retour en forme de Marie Laure qui, petit à petit, est en train de se reconstruire un physique.

Ce n'est pas parce qu'il y des graviers sur la route de Gève que les biathlètes avaient échangé leurs ski-roues pour des baskets, mais bien pour essayer de progresser dans un domaine où les filles ont à progresser. Les fondeuses norvégiennes sont de vraies fusées en course à pied et sont très à l'aise sur les skis dès que la pente s'élève.

Le constat fait l'hiver dernier en ski pour les biathlètes françaises est qu'elles étaient très performantes sur les parties roulantes mais que les meilleures du circuit à l'image de Gössner, Domracheva ou Mäkäräinen étaient plus performantes que les Françaises sur les pentes raides.








En équipe nationale, une place très importante est laissée à la musculation et depuis plusieurs saisons toutes les séances intenses étaient realisées en ski-roues l'été.

Pour améliorer notre niveau en montée, nous faisons plus de montées de cols à ski-roues en skate et en classique.

Nous intégrons des séances de course à pied à vitesse élevée pour être plus souvent en situation où les filles se trouvent plus sur le cardio et un peu moins sur le musculaire.
Marie Dorin
Marie-Laure Brunet

Cap la semaine prochaine sur la Norvège pour un stage de 12 jours à Sirdal qui se conclura par les courses de ski-roues de très haut niveau du Blink Festival où nous allons comme la saison dernière avoir des Johaug, Weng et Berger en face de nous. L'après-midi, nous allons faire des séances d'entraînement avec les fondeuses de l'équipe de France de ski de fond.

Une invitée de marque va gonfler l'effectif du stage puisque Kaisa Makarainenen a desiré s'entraîner avec nous cet été sur 2 stages de préparation. Kaisa qui s'entraîne toujours toute seule voit en nous d'excellentes partenaires d'entraînement pour avoir un peu de confrontation en ski et en tir."


Thierry Dusserre
 
Marie Dorin - photo dauphinordique
Marie-Laure Brunet - photo dauphinordique
Laure Soulié - photo dauphinordique
Marie dans la forêt autranaise - photo dauphinordique
Laure et Marie-Laure - photo dauphinordique
Marie - photo dauphinordique
Marie-Laure - photo dauphinordique