Ski nordique
Espace Biathlon Ski-roues du Vercors
 
 
 
 
Jeudi 26 juin 2014
 
Inauguration officielle du mercredi 25 juin 2014
 
L'inauguration symbolique
Christian Pichoud, vice-président du Conseil Général, coupe symboliquement le ruban tricolore avec Pierre Buisson (Président de la Communauté de communes), Chantal Carioz (Conseillère générale du canton de Villard-de-Lans) et Thomas Guillet (Maire de Corrençon)
Chaque officiel a eu droit à son petit morceau de ruban tricolore.
Le discours de Pierre Buisson, Président de la Communauté de communes du Vercors
 
Quelques mots au nom de la Communauté de communes sur cet équipement. Je vais faire un peu de chronologie en vous expliquant ce qui s'est passé depuis 2010, puisque c'est cette année-là que l'on a commencé à parler de ce projet.

Il est important de rappeler quel a été le parcours du combattant de certaines personnes qui ont porté ce projet. Tout d'abord, le choix du lieu : pourquoi Corrençon ? En tant que Président de la Communauté de communes, je souhaitais que l'ensemble des communes de notre territoire puissent avoir des équipements communautaires. Corrençon n'en avait pas, c'était le premier critère. Pour le deuxième critère, nous nous sommes basés sur les sportifs avec essentiellement le Ski Etudes de Villard-de-Lans, le Pôle espoirs qui souhaitait que le site retenu soit le plus proche possible de la structure scolaire. Donc deux éléments majeurs qui ont guidé notre choix et le troisième, c'est le site qui est remarquable avec une activité couplée avec le golf. On a un ensemble exceptionnel, le résultat est là.

Après avoir fait ce choix, il fallait bien évidemment pouvoir le réaliser sur la commune de Corrençon. Le premier intéressé était naturellement le Maire de Corrençon, Gérard Sauvageon. La tâche du Maire et de ses élus a été très difficile car sur cet espace, il y a de nombreux propriétaires qu'il a fallu rencontrer, très souvent pour certains, et les convaincre. Je voudrais souligner la ténacité et l'engagement de Gérard Sauvageon. Il n'a pas ménagé sa peine pour que le résultat soit là.

Je veux aussi remercier les propriétaires. Aller les voir, leur expliquer le projet c'est une chose mais c'est un bien qui leur appartient et il fallait qu'ils trouvent un intérêt communautaire pour donner leur accord. C'est ce qui a été fait par l'ensemble des propriétaires concernés et je voudrais saluer leur engagement envers la communauté et grâce à eux, nous pouvons accueillir une nouvelle activité sur notre territoire.
Après nous en sommes arrivés à la phase études. nous avons lancé une consultation pour retenir finalement le bureau ABEST avec qui nous avons travaillé. Ce bureau n'a pas été notre seul conseiller, loin de là. Nous nous sommes beaucoup appuyés sur les athlètes de haut-niveau. Je les remercie vivement car, qui mieux que les athlètes de la FFS pouvaient nous conseiller sur les reliefs, les pentes à respecter. C'était très important de les avoir à nos côtés et je voudrais particulièrement remercier Loïs Habert, Vincent Vittoz et Robin Duvillard qui ont suivi de très très près ce projet. Le résultat est là pour eux mais pas que pour eux, il est là pour les nouvelles générations. Avoir un tel équipement à disposition est vraiment un plus pour les athlètes de demain.

Cet équipement n'est pas que sportif, nous avons voulu l'inscrire aussi dans le cadre de la diversification mise en place par le Conseil Général. Les retours que nous commençons à avoir nous font dire que nous ne nous sommes pas trompés. Nous allons laisser passer cet été, il va y avoir certainement des choses à réajuster mais cet équipement s'adressera aussi aux touristes qui viennent séjourner dans notre beau Vercors.

Après l'étude, nous avons fait un appel d'offres aux entreprises qui ont réalisé les travaux en un temps record, quatre mois de travaux. Il était inimaginable que les routes de Corrençon soient encombrées par les camions durant la saison d'été 2013. La technique qui a été retenue par l'entreprise PELISSARD a été de prendre tous les matériaux sur le site. Ces travaux ont été menés d'une façon remarquable. Ensuite, c'est l'entreprise EUROVIA qui a réalisé les enrobés puis enfin, l'entreprise PASSLOC s'est occupée des finitions. La société Morphing Creativity bvba, a été chargée de l'installation des cibles qui ont été fabriquées par la société finlandaise KURVINEN. Donc de juin 2013, date à laquelle le chantier a débuté à fin octobre, le chantier n'a pas connu d'interruption. Tout a été remarquablement mené.

La Communauté de communes a souhaité qu'un film retrace la réalisation de ce projet. C'est Vercors TV qui s'en est chargé, je les en remercie.

Du côté des financements, je voudrais tout d'abord remercier le Conseil Général en la personne de Christian Pichoud qui nous a accompagnés dans le cadre de la diversification. Le Conseil Général a participé à ce projet à hauteur de 44% sur un montant de 1 145 000€. Sans cette participation, la Communauté de communes n'aurait évidemment pas pu réaliser cet équipement. L'Etat via le CNDS a contribué à hauteur de 15% et la région Rhône Alpes 14%. Merci également à Michel Vion, le Président de la Fédération Française de Ski, qui a été là pour motiver les partenaires financiers et notamment, je pense à l'Europe. Sans l'engagement de la FFS à nos côtés, les financeurs n'auraient pu répondre à notre appel.

Je voudrais également remercier deux élus de Corrençon qui ont suivi de très près l'évolution de chantier, Laurent Perrin et Laurence Gaillard, en participant à 35 réunions de chantiers. J'ai pu constater leur implication très sérieuse tout au long du projet.

Enfin, cet équipement devait s'intégrer parfaitement dans le paysage et là, c'est avec le concours du Parc Régional du Vercors que nous avons pu réussir cet exploit. Je voudrais remercier Didier Lalande, Mathieu Rocheblave et le Directeur du Parc, Jean-Philippe Delorme, pour leur implication car il fallait arriver à convaincre les autorités de tutelle d'accorder leurs autorisations.

La conclusion que je tirerais de la conduite de ce projet, c'est que lorsque nous jouons collectifs, nous arrivons à de très très beaux résultats.

Un grand merci également à mes collègues de l'ancien mandat qui ne sont plus à nos côtés, Gérard Sauvageon, Jean-Paul Gouttenoire, Gabriel Tatin, tous les élus communautaires puisque ce projet, je le rappelle, a été voté à l'unanimité du Conseil communautaire : ses 21 membres étaient partants, c'est un très grand merci que je voudrais leur adresser.

Je voudrais aussi remercier les services techniques de la communauté de communes dirigés par Pascal Arnaud. Thierry Lozé en tant que technicien a suivi l'ensemble de la réalisation.

Nous allons passer maintenant à la phase opérationnelle avec l'ouverture au public dès le 7 juillet. Il fallait aussi que nous puissions structurer les choses avec le concours de la commune de Corrençon. Le travail commencé avec Gérard Sauvageon, a été remarquablement poursuivi par Thomas Guillet que je remercie une nouvelle fois pour son implication. Nous avons recruté deux techniciens, Jean Lambret et Claire Breton, ce ne sont pas des inconnus pour le monde sportif, loin de là. Claire est issue du monde du biathlon à haut-niveau. Jean est une personne incontournable dans le domaine nordique, j'ai eu plaisir à travailler avec lui au sein de Nordic Isère.

Merci à tous. Cet équipement est maintenant à votre disposition, à la disposition des sportifs.
Les officiels pendant les discours. Ici Thomas Guillet (Maire de Corrençon)
 
 
Le film de Vercors TV Les conditions d'utilisation