Biathlon
Coupe du monde de Khanty Mansiysk
 
 
 
Samedi 17 mars 2012
 
Poursuite hommes : La totale pour Martin !
 

Martin Fourcade a fait coup double : il a décroché son premier globe de cristal en remportant la poursuite. C'est la huitième victoire de la saison et la 14ème de sa carrière. Le Norvégien Emil Svendsen termine deuxième du général. Martin Fourcade est le troisième Français à réaliser cette performance après Patrice Bailly-Salins et Raphael Poirée.

Raphaël Poirée avait dit que ce "petit" avait tout d'un futur géant. Et il avait raison. A 23 ans, Martin Fourcade remporte son premier gros globe. La victoire d'aujourd'hui lui permet également de remporter le petit globe de la discipline. Son deuxième après celui du sprint remporté vendredi.

Avec un tir presque parfait (19 sur 20) et une glisse retrouvée, le catalan n'a laissé que peu de chance à ses poursuivants. Le plus dangereux au classement général, le Norvégien Emil Hegle Svendsen n'a finit que troisième et ne peut plus rattraper Martin, même en cas de victoire dans la Mass Start de dimanche.

Et pourquoi ne pas remporter un troisème petit globe ? Fourcade n'est qu'à 41 points de l'Allemand Andreas Birnbacher en Mass Start. L'ultime épreuve de la saison, dimanche, ne s'annonce donc pas si tranquille pour les concurrents de Martin Fourcade. Le Français a des objectifs élevés et ne veut laisser aucune miette à ses adversaires. Un gros globe, déjà deux petits. Pourquoi pas un troisième ?

La totale pour Martin Fourcade ? >
 
Réactions

Martin Fourcade

Enfin ! Après 25 courses sur 26 et une belle victoire sur la poursuite de Kanthy Mansisk, je m'assure la victoire au classement général de la coupe du monde 2012 et le petit globe de la poursuite.
Le globe revient en France 8 ans après Raphaël Poirée ! Je suis simplement heureux ce soir de remplir l'objectif majeur de ma saison.
La course du jour en serait presque oubliée mais elle fut superbe et me permet de savourer pleinement la victoire au général. Avec 19/20 et un beau mano à mano avec Arnd Peiffer, je m'impose à Kanthy Mansisk un an après mon titre mondial !
Bravo aux techniciens qui, après une journée difficile hier, ont été superbes.

 
Résultats
 
Poursuite hommes
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55

DNS
DNS
DNS
DNF
DNF
FOURCADE Martin
PEIFFER Arnd
SVENDSEN Emil Hegle
MALYSHKO Dmitry
BOE Tarjei
SLESINGR Michal
LANDERTINGER Dominik
BERGMAN Carl Johan
HALLENBARTER Simon
LINDSTRÖM Fredrik
FAK Jakov
SEMENOV Serhiy
SHIPULIN Anton
BIRNBACHER Andreas
FERRY Björn
MAKOVEEV Andrei
ANEV Krasimir
BEATRIX Jean Guillaume
MORAVEC Ondrej
DERYZEMLYA Andriy
BURKE Tim
ILIEV Vladimir
BAUER Klemen
USTYUGOV Evgeny
GARANICHEV Evgeniy
BAILEY Lowell
GRAF Florian
DOLL Benedikt
L'ABEE-LUND Henrik
KAZAR Matej
WINDISCH Markus
PINTER Friedrich
PERRAS Scott
BÖHM Daniel
DE LORENZI Christian
HOFER Lukas
HURAJT Pavol
SMITH Nathan
PRYMA Artem
HAKKINEN Jay
LAPSHIN Timofey
OS Alexander
GREIS Michael
VITEK Zdenek
RASTORGUJEVS Andrejs
KLYACHIN Sergey
LEGUELLEC Jean Philippe
CURRIER Russell
ABRAMENKO Evgeny
PETROVIC Milanko
TOBRELUTS Indrek
STEPTSENKO Danil
SOUKUP Jaroslav
DOKL Peter
BÖCKLI Claudio

BJOERNDALEN Ole Einar
BOEUF Alexis
SCHEMPP Simon
SIKORA Tomasz
KLETCHEROV Michail

FRA
GER
NOR
RUS
NOR
CZE
AUT
SWE
SUI
SWE
SLO
UKR
RUS
GER
SWE
RUS
BUL
FRA
CZE
UKR
USA
BUL
SLO
RUS
RUS
USA
GER
GER
NOR
SVK
ITA
AUT
CAN
GER
ITA
ITA
SVK
CAN
UKR
USA
RUS
NOR
GER
CZE
LAT
RUS
CAN
USA
BLR
SRB
EST
EST
CZE
SLO
SUI

NOR
FRA
GER
POL
BUL

0+0+1+0
0+0+0+1
1+1+0+0
1+0+0+1
0+0+2+0
1+0+1+1
0+0+0+0
0+1+1+1
0+3+0+0
1+0+2+1
0+0+1+0
0+0+0+1
1+0+1+0
1+0+0+1
0+0+1+0
0+1+0+1
0+0+0+1
1+1+1+1
1+1+0+0
0+0+0+2
1+1+1+2
0+0+0+1
0+2+1+3
2+0+0+2
0+3+2+1
3+0+0+0
0+0+1+2
0+0+2+0
0+1+0+2
1+1+0+0
0+1+0+1
0+0+1+2
1+0+1+0
2+0+1+0
2+0+1+1
2+0+2+1
0+0+0+0
0+1+0+1
2+0+0+1
2+2+0+0
1+3+1+1
0+0+1+2
0+1+1+3
0+0+1+2
2+0+1+1
0+0+1+2
1+2+3+1
0+2+2+1
0+0+1+3
0+2+2+1
1+0+3+2
0+2+1+2
0+2+0+2
1+0+1+3
1+2+3+3




1+0+0+
1+1+1+0

34:47.1
+19.6
+34.7
+40.5
+1:05.0
+1:21.4
+1:21.6
+1:37.9
+1:49.7
+1:50.1
+1:56.2
+1:58.3
+1:59.9
+2:02.2
+2:02.7
+2:06.9
+2:13.0
+2:19.6
+2:21.8
+2:28.1
+2:32.2
+2:40.6
+2:45.5
+2:46.3
+2:48.2
+2:48.9
+2:51.7
+2:57.9
+3:04.2
+3:06.5
+3:16.9
+3:24.1
+3:24.2
+3:25.8
+3:44.5
+3:47.5
+3:51.4
+3:53.6
+4:01.6
+4:23.2
+4:25.2
+4:37.8
+4:38.3
+4:38.6
+4:41.6
+5:04.9
+5:27.5
+5:47.8
+5:56.9
+6:09.3
+6:50.7
+7:34.0
+7:47.6
+7:52.1
+8:44.8

Classements généraux
Poursuite

1 FOURCADE Martin FRA 384
2 SVENDSEN Emil Hegle NOR 348
3 PEIFFER Arnd GER 257
4 BOE Tarjei NOR 257
5 BJOERNDALEN Ole Einar NOR 239
6 BIRNBACHER Andreas GER 239
7 WEGER Benjamin SUI 230
8 BERGMAN Carl Johan SWE 227
9 SHIPULIN Anton RUS 224
10 FOURCADE Simon FRA 201
11 BAILEY Lowell USA 185
12 MAKOVEEV Andrei RUS 177
13 GARANICHEV Evgeniy RUS 176
14 FERRY Björn SWE 174
15 MALYSHKO Dmitry RUS 172
16 USTYUGOV Evgeny RUS 162
17 BURKE Tim USA 158
18 FAK Jakov SLO 154
19 SLESINGR Michal CZE 150
20 LINDSTRÖM Fredrik SWE 136
21 SCHEMPP Simon GER 132
22 GRAF Florian GER 127
23 HOFER Lukas ITA 126
24 LANDERTINGER Dominik AUT 108
25 HAKKINEN Jay USA 107
26 SOUKUP Jaroslav CZE 100
27 SUMANN Christoph AUT 97
28 MESOTITSCH Daniel AUT 92
29 HALLENBARTER Simon SUI 91
30 MORAVEC Ondrej CZE 90
31 BOEUF Alexis FRA 86
32 BEATRIX Jean Guillaume FRA 85

33 WINDISCH Markus ITA 85
34 LAPSHIN Timofey RUS 81
35 GREIS Michael GER 71
36 SEMENOV Serhiy UKR 70
37 EDER Simon AUT 67
38 GREEN Brendan CAN 67
39 LEGUELLEC Jean Philippe CAN 64
40 VOLKOV Alexey RUS 61
46 JAY Vincent FRA 45
84 HABERT Lois FRA 6


 

 
Interview de Martin Fourcade sur sports.fr
Martin, dimanche dernier, au soir de votre troisième sacre aux Mondiaux, vous nous confiiez que celui qui aurait gardé le plus de jus entre Svendsen et vous, celui qui ne tomberait pas malade l'emporterait. Visiblement vous avez respecté votre programme à la lettre et vous voilà avec ce globe de cristal tant désiré...
Oui, je n'ai pas été malade après Ruhpolding et c'est moi qui l'emporte. Je suis extrêmement heureux de ce succès. Tout s'est super bien passé et je suis très fier de cette victoire.

Le sprint de vendredi allait fatalement beaucoup compter. Vous l'avez gagné, comment du coup avez-vous abordé cette poursuite qui allait vraisemblablement vous sacrer ? Avez-vous eu du mal à trouver le sommeil vendredi soir ?
Oui, je l'ai abordé comme une poursuite à gagner. Fatalement, après le sprint de vendredi et sans manquer de respect à mon adversaire, le gros globe était gagné, c'était plié. C'était donc beaucoup d'émotion aujourd'hui.

En plus, que d'éléments positifs ce week-end ! A commencer par un tir retrouvé comme en atteste votre 19/20 ce samedi.
Oui, c'est aussi une des satisfactions du jour. J'ai fait une superbe course de biathlon, une super course aussi pour gagner car Arnd (Peiffer l'Allemand revenu fort sur lui, ndlr) ne m'a pas laissé le choix. C'était une très belle course, je me suis vraiment éclaté du début à la fin. C'était génial.

Et à skis, vous étiez à nouveau très fort. Un an après les Mondiaux et votre premier titre mondial, Khanty Mansiysk est-il en train de devenir votre fief ?
J'aime bien cette piste. Elle m'a réussi mais ce sont souvent des conditions difficiles. En plus, nous les Français y avons souvent du mal en termes de glisse. Vendredi, c'était d'ailleurs très compliqué et c'est sûrement l'un des succès les plus aboutis de ma carrière car je partais avec un très gros handicap par rapport aux autres nations. Aujourd'hui, l'équipe a été extraordinaire, a fourni un travail fantastique et j'avais des skis pour l'emporter.

Vous voilà en possession d'un gros globe de cristal, trois "petits" (poursuite en 2010, sprint et poursuite cette année) et quatre titres mondiaux (un en 2011, trois cette année). Le tout à seulement 23 ans. Après quoi allez-vous courir à présent ?
Évidemment un titre olympique ! C'est le seul qu'il me manque à présent. Ce serait vraiment une consécration. Et c'est en plus paradoxalement celui que j'ai le plus envie d'aller chercher. Je ne sais pas si ça me procurera la même émotion qu'aujourd'hui car c'était grandiose. Je ne pensais pas que ce serait si dur à gagner mais je ne pensais pas non plus que ce serait si beau. Maintenant, je suis tourné vers le titre olympique. Il y aura pour ça pas mal d'étapes, beaucoup de choses à valider pour prétendre à l'or. Je vais aussi essayer de me tester sur le ski de fond pour rester motivé, pour tenter de nouveaux défis et progresser.

En attendant, c'est l'heure de savourer, une fête est-elle prévue en Sibérie ?
Ah non, on est perfectionniste (rires). Il reste une course dimanche, la mass start. On sortira dimanche soir, tout ce qu'on n'a pu faire durant l'hiver.