Biathlon
Championnats du monde de Ruhpolding
 
 
 
Jeudi 1er mars 2012
 
Relais mixte : Une première épreuve perturbée remportée par la Norvège devant la Slovénie et l'Allemagne
 
Des conditions printanières et une foule enthousiaste de 26000 spectateurs pour cette première journée à Ruhpolding. La neige brasse, salit les skis et devient plus lente de tour en tour. Le niveau de la course est très relevé car toutes les nations ont engagé leurs meilleurs biathlètes. Les Français courent dans leur nouvelle combinaison violette et jaune.

Malheureusement la fête est un peu gâchée car une cible qui fonctionne mal va perturber la bonne lisibilité de la course : la Slovénie qui a passé la ligne en tête a pris finalement la deuxième place car une cible n'a pas basculé sur un tir de Bjoerndalen. Avec la compensation de 25s accordée par le jury, les Norvégiens passent devant et remportent donc le premier titre mis en jeu.

1er relais
Très bon départ pour la Norvège avec Tora Berger qui ne pioche pas et rentre avec 24s sur une excellente Marie-Laure Brunet (1 pioche au debout) pour la France. La Slovaquie et la Finlande sont 35s et à 41s. Andrea Henkel (3 pioches) pour l'Allemagne rentre en sixième position à 46s.

2ème relais
Après le tir debout, grâce à un sans fautes, Marie Dorin reprend la tête pour la France, la Norvège est à 13s et Neuner est à 21s. Dans la dernière boucle, Magdalena Neuner revient sur Marie Dorin mais la Française garde 7s d'avance au passage de relais.

3ème relais
Tir couché, tir debout, Andreas Birnbacher passe sans problème avec un tir rapide et précis, l'Allemagne est largement en tête. La Slovénie est en 2ème position à plus d'une minute. Après 3 pioches sur le tir couché, Simon Fourcade qui a des problèmes avec son chargeur fait un tour sur son tir debout tout comme Bjoerndalen (indument). La France plonge à la 12ème place

4ème relais
Les Allemands ont une telle avance qu'on pense qu'Arnd Peiffer va ramener la première médaille pour son pays. Après avoir pioché une fois sur son couché, il est contraint de tourner une fois sur son debout. Le Slovène Jakov Fak qui est un bon skieur tire, parfaitement, à une cadence infernale et place son pays en tête. Il repart avec 7s d'avance sur Peiffer et 15s sur Svendsen.
Sur réclamation des Norvégiens, les juges constatent que la cible n°2 a un problème. Lors du 3ème relais, Bjoerndalen a fait un tour de pénalité pour rien. Le classement définitif va être chamboulé et la victoire accordée sur le tapis vert à la Norvège.
Martin Fourcade va piocher cinq fois et la France terminera onzième à 2'37s.

Un titre de plus pour Bjoerndalen >
Emil Svendsen >
 
Réactions
Marie-Laure Brunet (site Internet)
La première course des Mondiaux est toujours un moment un peu spécial. On a beau courir depuis le mois de novembre, avoir des années d’expérience, faire le métier toute l’année, il y a une part de doute lorsque l’on pose les skis sur la ligne de départ.
Même en jouant la bonne vieille méthode Coué qui consiste à se dire que c’est juste une course comme les autres, et patati, et patata… On sait qu’il y a une breloque au bout de la course… et on aimerait bien tendre le cou quelques minutes plus tard.
Pour cette fois, c’est raté… Nous finissons onzième et sommes bien entendu déçus.
Au départ, j’étais tendue… Lancer la course de l’équipe est une mission à risques… et on sent toujours que tout le peloton est dans le même état d’esprit. Il y a de la nervosité dans l’air et trouver sa place dans la meute n’est jamais très évident.
Heureusement, malgré 35 000 spectateurs en liesse et totalement acquis à la cause de l’équipe d’Allemagne, j’ai réussi à me mettre dans ma bulle et à rester imperméable à l’ambiance.
Heureusement, car le tir envoyé par Tora Berger aurait pu me faire sortir de l’affaire.
Avec une pioche, de bonnes sensations à skis et beaucoup de plaisir, je suis satisfaite de ma prestation.
Collectivement, je suis déçue… Mais ce sont les aléas du relais. Malgré la très bonne course de Marie qui lance Simon en tête, la suite a été moins glorieuse… Mais une course d’équipe, c’est comme le mariage… Pour le meilleur et pour le pire….
Au moment où je vous écris, je n’ai pas encore beaucoup échangé avec Martin et Simon mais je sais ce qu’ils peuvent ressentir.
Cela arrive à tout le monde et ne sert à rien de les accabler. Une des subtilités de notre sport, c’est de tenir parfois à pas grand chose.
Un petit mot sur le podium, avec une victoire de la Norvège et un… dix-septième titre de champion du monde pour Ole Einar Björndalen et une belle deuxième place de la Slovénie, l’outsider qui a réussi à damer le pion aux Allemands.
Ils semblaient partis pour s’imposer devant leurs fans et Peiffer a craqué au dernier tir.
C’est ça, aussi, les charmes du biathlon…

Demain, je vais soigner ma récupération en vue du sprint.
A très vite.
MLB

IBU TD Max Cobb
"L'un des arbitres internationaux, ainsi que les entraîneurs norvégiens ont vu que la cible ne fonctionnait pas correctement. Nous avons vérifié la cible après la compétition et la cible avait été nettement touchée. Nous avons ensuite vérifié avec le système de chronométrage SIWIDATA combien de temps il a été nécessaire à Björndalen pour effectuer la boucle de pénalité inutiles et le temps pour la pioche supplémentaire. C'était 28,4 secondes. Ce temps a été présenté au jury et ils ont accepté de lui accorder 30s. C'est un événement très rare qui nous est déjà arrivé une fois cette année à Nove Mesto. Nous avons vérifié toutes les cibles, ce matin, et tout fonctionnait parfaitement. Avant les prochaines compétitions, nous allons vérifier tout le matériel et les systèmes à fond pour s'assurer que cela ne se reproduise pas. "

Ole Einar Bjoerndalen
"C'est une sensation étrange de ne pas franchir la ligne en premier et de gagner, a déclaré Ole Einar Bjorndalen, le troisième relayeur norvégien. J'ai vu que la cible était restée noire (blanche lorsque la touche est bonne) alors que je pensais avoir touché. J'ai donc fait mon tour de penalité et donner mon maximum. C'est en arrivant que l'on m'a dit que j'avais touché la cible."

Simon Fourcade
«Depuis 48 heures, je sentais la pression qui montait. J'en avais même parlé à Stéphane Bouthiaux, en lui demandant de ne pas m'aligner. J'étais nerveux. C'est une pression, un stress que je n'arrive pas à gérer. Je suis un peu dans le même état d'esprit qu'à Vancouver, j'espère que cette fois, je saurai réagir.»

Martin Fourcade
Physiquement, je n'avais pas des sensations extraordinaires. Et au tir, j'ai été gêné par le soleil.

Marie Dorin (site Internet)
Bon, le but étant de réussir notre entrée sur ces mondiaux... le résultat n'est pas vraiment atteint !!!
Nous avons donc décidé de marquer ce jour maudit d'une croix noire et je pense que désormais tous les ans nous brûlerons un cierge en mémoire de cette journée où les dieux nous sont tombés sur la tête !!!!
En attendant nous avons déjà brûlé Simon sur une croix ! Non je rigole, le relais est une course d'équipe et nous sommes tous solidaires les uns envers les autres car chacun sait que personne n'est à l'abri d'un tir raté et de balles perdues dans la nature !! On a tous et toutes déjà raté un relais (et je parle en connaisseuse !) et ce n'est jamais très agréable, il faut donc faire dos rond et attendre patiemment que ça passe (en laissant monter la moutarde et enfler une vengeance qui promet d'être sanglante !!).
Voilà, j'espère que l'équipe va rebondir et que les bons résultats vont venir...? Pour moi, c'est plutôt encourageant mais comme rien n'est acquis et que tout le monde a l'air en forme, la performance passera par le tir et beaucoup de chance.
 
Résultats
 
Relais mixte
1




2




3




4




5




6




7




8




9




10




11




12




13




14




15




16




17




18




19




20




21




LAP




LAP




LAP




LAP




LAP




DNF
NORWAY
BERGER Tora
SOLEMDAL Synnoeve
BJOERNDALEN Ole Einar
SVENDSEN Emil Hegle

SLOVENIA
MALI Andreja
GREGORIN Teja
BAUER Klemen
FAK Jakov
GERMANY
HENKEL Andrea
NEUNER Magdalena
BIRNBACHER Andreas
PEIFFER Arnd
SWEDEN
NILSSON Anna Maria
EKHOLM Helena
FERRY Björn
LINDSTRÖM Fredrik
RUSSIA
VILUKHINA Olga
ZAITSEVA Olga
MALYSHKO Dmitry
SHIPULIN Anton
BELARUS
SKARDINO Nadezhda
DOMRACHEVA Darya
NOVIKOV Sergey
ABRAMENKO Evgeny
SLOVAKIA
GEREKOVA Jana
KUZMINA Anastasiya
KAZAR Matej
SIMOCKO Dusan
CZECH REPUBLIC
VITKOVA Veronika
TOMESOVA Barbora
MORAVEC Ondrej
SLESINGR Michal
ITALY
PONZA Michela
HALLER Katja
WINDISCH Markus
HOFER Lukas
SWITZERLAND
GASPARIN Elisa
GASPARIN Selina
WEGER Benjamin
HALLENBARTER Simon
FRANCE
BRUNET Marie Laure
DORIN HABERT Marie
FOURCADE Simon
FOURCADE Martin

USA
STUDEBAKER Sara
DUNKLEE Susan
BURKE Tim
BAILEY Lowell
POLAND
PALKA Krystyna
NOWAKOWSKA Weronika
SIKORA Tomasz
PLYWACZYK Krzysztof
UKRAINE
BURDYGA Natalya
SEMERENKO Vita
DERYZEMLYA Andriy
SEMENOV Serhiy
ESTONIA
LEHTLA Kadri
SAUE Eveli
TOBRELUTS Indrek
LESSING Roland
FINLAND
MÄKÄRÄINEN Kaisa
LAUKKANEN Mari
TOIVANEN Ahti
ANTILA Timo
JAPAN
SUZUKI Fuyuko
OWADA Itsuka
INOMATA Kazuya
NAGAI Junji
CANADA
IMRIE Megan
KOCHER Zina
LEGUELLEC Jean Philippe
SMITH Nathan
ROMANIA
TOFALVI Eva
PISCORAN Luminita
GAVRILA Stefan
VAMANU Laurentiu
KAZACHSTAN
USANOVA Darya
KHRUSTALEVA Elena
SAVITSKIY Yan
CHERVYHKOV Alexsandr
AUSTRIA
WALDHUBER Iris
DUERINGER Ramona
PINTER Friedrich
SUMANN Christoph
BULGARIA
YORDANOVA Emilia
KLENOVSKA Nina
ANEV Krasimir
KLETCHEROV Michail
LATVIA
JUSKANE Zanna
BENDIKA Baiba
KOLESNIKOVS Arturs
PUZULIS Rolands
GREAT BRITAIN
LIGHTFOOT Amanda
WALKER Adele
JACKSON Lee-Steve
BEYER Pete
LITHUANIA
KOCERGINA Natalija
SABALIAUSKIENE Aliona
KAUKENAS Tomas
ZLATKAUSKAS Karolis
CHINA
TANG Jialin
SONG Chaoqing
REN Long
CHEN Haibin
KOREA
KIM Seon-Su
MUN Ji-Hee
JUN Je-Uk
LEE In-Bok
0+3 1+8
0+0 0+0
0+1 0+3
0+2 1+3
0+0 0+2

0+5 0+2
0+1 0+0
0+1 0+0
0+3 0+2
0+0 0+0
0+4 1+6
0+2 0+1
0+1 0+2
0+0 0+0
0+1 1+3
0+4 0+5
0+1 0+2
0+0 0+0
0+2 0+1
0+1 0+2
0+2 0+3
0+0 0+0
0+0 0+2
0+1 0+1
0+1 0+0
0+3 0+4
0+0 0+1
0+2 0+2
0+0 0+0
0+1 0+1
0+6 0+4
0+0 0+2
0+2 0+1
0+3 0+1
0+1 0+0
0+8 0+6
0+2 0+1
0+2 0+0
0+3 0+3
0+1 0+2
0+6 0+2
0+1 0+0
0+1 0+0
0+3 0+2
0+1 0+0
0+6 0+5
0+1 0+1
0+1 0+2
0+2 0+2
0+2 0+0
0+5 1+7
0+0 0+1
0+0 0+0
0+3 1+3
0+2 0+3

0+2 1+7
0+0 1+3
0+1 0+2
0+1 0+2
0+0 0+0
0+0 0+6
0+0 0+3
0+0 0+2
0+0 0+0
0+0 0+1
1+8 0+4
0+1 0+1
1+3 0+0
0+2 0+1
0+2 0+2
0+2 2+7
0+1 0+2
0+1 0+2
0+0 2+3
0+0 0+0
1+5 1+8
0+2 0+2
1+3 0+2
0+0 0+1
0+0 1+3
0+7 0+3
0+1 0+3
0+3 0+0
0+2 0+0
0+1 0+0
0+4 3+8
0+2 0+2
0+0 3+3
0+0 0+1
0+2 0+2
0+3 1+8
0+0 0+1
0+0 0+2
0+2 1+3
0+1 0+2
0+8 0+6
0+3 0+1
0+0 0+0
0+2 0+2
0+3 0+3
1+5 0+4
0+0 0+1
0+2 0+1
0+3 0+2
1+0 0+0
1+5 1+8
1+3 0+3
0+2 0+0
0+0 1+3
0+0 0+2
0+3 0+5
0+1 0+3
0+1 0+0
0+1 0+2
0+0 0+0
0+8 2+11
0+1 0+2
0+3 2+3
0+2 0+3
0+2 0+3
1+7 0+6
1+3 0+3
0+2 0+0
0+1 0+1
0+1 0+2
4+8 1+4
0+1 1+3
2+3 0+0
2+3 0+0
0+1 0+1
0+3 0+1
0+3 0+1

1:12:29.3




+20.2




+32.8




+1:00.0



+1:27.7




+1:52.9




+1:56.3




+1:56.4




+1:57.1




+2:25.6




+2:37.6




+2:39.4




+2:50.3




+3:16.5




+3:41.3




+4:02.5





+4:23.1




+5:06.5




+6:03.1



+6:06.8




+11:08.8


Pointages intermédiaires
Premier relais
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
NORVEGE
FRANCE
SLOVAQUIE
FINLANDE
REP. TCHEQUE
ALLEMAGNE
ROUMANIE
RUSSIE
ITALIE
UKRAINE
POLOGNE
SLOVENIE
ESTONIE
BELARUS
SUISSE
JAPON
SUEDE
GDE BRETAGNE
AUTRICHE
CANADA
USA
KAZAKHSTAN
LETTONIE
COREE
CHINE
BULGARIE
LITUANIE
0 0
0 1
0 2
0 4
0 3
0 3
0 1
0 0
0 1
0 2
0 3
0 1
0 3
0 1
0 2
0 4
0 3
0 3
0 1
0 4
1 3
0 4
0 4
0 4
1 4
1 6
1 6
16:57
24
35
41
41
46
47
53
1:00
1:06
1:06
1:06
1:07
1:07
1:18
1:25
1:28
1:46
1:50
1:59
2:02
2:17
2:40
2:54
3:01
3:11
3:25
Deuxième relais
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
FRANCE
ALLEMAGNE
NORVEGE
SLOVAQUIE
SLOVENIE
RUSSIE
SUEDE
BELARUS
REP. TCHEQUE
ROUMANIE
POLOGNE
ITALIE
SUISSE
UKRAINE
FINLANDE
USA
ESTONIE
JAPON
KAZAKHSTAN
AUTRICHE
CANADA
BULGARIE
GDE BRETAGNE
LETTONIE
CHINE
LITUANIE
COREE
0 1
0 6
0 4
0 5
0 2
0 2
0 3
0 5
0 5
0 3
0 5
0 2
0 5
1 5
1 9
1 6
0 6
0 7
0 4
0 4
3 7
1 8
2 9
0 5
3 7
1 8
34:23
7
17
33
39
39
39
44
1:02
1:22
1:27
1:29
1:32
2:03
2:05
2:07
2:08
2:21
3:17
3:19
4:09
4:33
4:50
5:03
6:05
7:06
Troisième relais
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
Ab
ALLEMAGNE
SLOVENIE
NORVEGE
RUSSIE
SUEDE
BELARUS
SLOVAQUIE
REP. TCHEQUE
POLOGNE
SUISSE
ITALIE
FRANCE
FINLANDE
USA
UKRAINE
ESTONIE
ROUMANIE
JAPON
KAZAKHSTAN
CANADA
AUTRICHE
BULGARIE
GDE BRETAGNE
LETTONIE
LITUANIE
CHINE
COREE
0 6
0 7
1 9
0 4
0 6
0 5
0 9
0 11
0 5
0 9
0 7
1 7
1 10
1 9
1 8
2 9
1 8
0 9
0 8
3 8
0 9
2 11
2 14
0 8
1 10
5 10
53:08
58
1:10
1:10
1:15
1:15
1:36
2:03
2:17
2:29
2:29
2:31
2:46
2:48
2:52
3:40
3:47
3:48
4:23
4:44
5:10
6:22
6:53
7:04
8:19
9:40
Dernier tir
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
Ab
SLOVENIE
ALLEMAGNE
NORVEGE
SUEDE
RUSSIE
BELARUS
SLOVAQUIE
ITALIE
R. TCHEQUE
SUISSE
POLOGNE
USA
FRANCE
UKRAINE
ESTONIE
FINLANDE
JAPON
AUTRICHE
CANADA
ROUMANIE
KAZAKHSTAN
BULGARIE
LETTONIE
G. BRETAGNE
LITUANIE
CHINE
COREE
0 7
1 10
1 11
0 9
0 5
0 7
0 10
0 8
0 14
0 11
0 6
1 9
1 12
1 12
2 9
2 13
0 10
1 9
3 12
1 11
0 14
2 13
0 8
2 19
1 13
5 12
1:07:09
7
15
37
43
1:01
1:24
1:34
1:38
1:55
2:04
2:12
2:15
2:41
3:06
3:20
3:40
4:25
4:36
4:47
5:17
6:30
6:49
8:24
8:33
10:55
 
Klemen Bauer
 
Magdalena Neuner
 
Tableau des médailles
or argent bronze total

1

NORVEGE 1 1
2
SLOVENIE 1 1
3
ALLEMAGNE 1 1
 
L'équipe norvégienne : Svendsen, Berger, Solemdal, Bjoerndalen
L'équipe slovène : Klemen Bauer, Teja Gregorin, Andreja Mali, Jakov Fak
Simon Fourcade
 
 
Les autres courses