Combiné nordique
Championnats du monde d'Oslo
 
 
 
mercredi 2 mars 2011
 
Gundersen HS 134/10km : Jason Lamy Chappuis est champion du monde !
 
Il l'a fait ! Jason Lamy-Chappuis rentre dans l'histoire.
Il avait douté après la première épreuve des Championnats du monde qu'il avait terminé sans jambes. Tous ses doutes, il les a chassés aujourd'hui en faisant la course parfaite.

Deuxième après le saut ce matin derrière le Norvégien Klemetsen, il s'élançait avec 6s de handicap. De bons fondeurs ne sont pas très loin derrière. On craint surtout les Allemands qui ont montré qu'ils étaient en forme lors des deux précédents rendez-vous ici à Oslo.

Très vite devant, Jason est resté avec le Norvégien jusqu'au quatrième kilomètre mais devant la passivité de Klementsen et sous la menace des Allemands Frenzel et Ridzek, il est parti au train gérant sa course grâce aux écarts qui lui étaient donnés par l'encadrement au bord de la piste.

A mi-course, Klementsen était à 7s et les Allemands à 28s. On commençait à entrevoir la victoire du Jurassien d'autant qu'à 2,5km de l'arrivée, il avait encore 25s d'avance sur ses principaux adversaires, Rydzek et Frenzel.

Dans les deux derniers kilomètres, en se relayant, les Allemands ont fait le forcing pour revenir. Ils ont grignoté peu à peu du temps mais Jason avait déjà endossé les ailes du vainqueur. Personne ne pouvait l'empêcher de remporter un deuxième titre majeur en moins d'une année après son titre olympique à Vancouver.

C'est énorme ! Bravo Jason !!!

Jason Lamy Chappuis >
 

Les résultats
 
Gundersen - HS134/10km
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54

DNS




DNF
2
5
6
1
12
20
11
16
7
10
23
27
15
17
8
30
14
39
3
22
9
36
13
49
31
44
25
37
19
41
4
33
42
21
50
52
34
40
29
47
46
45
55
35
28
32
38
48
26
59
53
58
56
54

51
43
24
18

57
LAMY CHAPPUIS Jason
RYDZEK Johannes
FRENZEL Eric
KLEMETSEN Haavard
LODWICK Todd
DEMONG Bill
SLAVIK Tomas
RUNGGALDIER Lukas
BRAUD Francois
STECHER Mario
KOKSLIEN Mikko
KREINER David
WATABE Akito
SCHMID Jan
EDELMANN Tino
MANNINEN Hannu
RYYNAENEN Janne
GOTTWALD Felix
DENIFL Wilhelm
DVORAK Miroslav
LAHEURTE Maxime
SPILLANE Johnny
LACROIX Sebastien
PITTIN Alessandro
KATO Taihei
HURSCHLER Seppi
HEER Ronny
MINATO Yusuke
BERLOT Gasper
FLETCHER Bryan
NURMSALU Kaarel
HUG Tim
PIHO Kail
TAKAHASHI Daito
FLETCHER Taylor
MICHIELLI Giuseppe
CHURAVY Pavel
BAUER Armin
JELENKO Marjan
TIIRMAA Karl-August
KAMENIK Joze
SLOWIOK Pawel
SAVILL Wesley
POCHWALA Tomasz
PANIN Ivan
CIESLAR Adam
VAEHAESOEYRINKI Eetu
MASLENNIKOV Sergej
NABEEV Niyaz
PIHO Han-Hendrik
HAERTULL Jim
TRACHUK Volodymyr
YAHIN Ernest
MURAVITSKI Aliaksei

ORANIC Mitja
VODSEDALEK Ales
KIRCHEISEN Bjoern
MOAN Magnus-H.

PARKHOMCHUK Andriy
FRA
GER
GER
NOR
USA
USA
CZE
ITA
FRA
AUT
NOR
AUT
JPN
NOR
GER
FIN
FIN
AUT
AUT
CZE
FRA
USA
FRA
ITA
JPN
SUI
SUI
JPN
SLO
USA
EST
SUI
EST
JPN
USA
ITA
CZE
ITA
SLO
EST
SLO
POL
CAN
POL
RUS
POL
FIN
RUS
RUS
EST
FIN
UKR
RUS
BLR

SLO
CZE
GER
NOR

UKR

25:31.6
25:38.3
25:38.6
26:09.2
26:10.4
26:20.9
26:23.5
26:30.8
26:34.3
26:39.9
26:44.5
26:46.2
26:50.4
26:59.6
27:08.3
27:08.5
27:11.5
27:13.4
27:22.2
27:24.8
27:31.3
27:34.1
27:41.7
27:49.9
27:55.1
28:00.6
28:03.3
28:05.1
28:07.0
28:29.2
28:41.7
28:43.6
29:06.8
29:10.8
29:12.8
29:13.3
29:25.4
29:25.8
29:36.3
30:04.3
30:09.5
30:17.4
30:18.8
30:22.0
30:37.0
30:45.2
30:48.8
30:58.6
31:06.4
31:47.0
31:47.6
32:00.5
32:02.1





Passage au 2,5km
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Lamy Chappuis
Klementsen
Denifl
Frenzel
Rydzek
Edelman
Braud
Stecher
Nurmsalu
Slavik
Laheurte
Lodwik
Lacroix
Demong
6:24
0.3
2
31
31
40
40
41
41
41
42
54
54
1:08
Passage au 5km
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Lamy Chappuis
Klementsen
Frenzel
Rydzek
Denifl
Edelman
Stecher
Slavik
Braud
Lodwick
Lacroix
Demong
Schmid
Watabe
12:44
7
28
28
37
38
38
39
40
45
1:02
1:02
1:03
1:03
Passage au 7,5km
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
18
21
Lamy Chappuis
Rydzek
Frenzel
Lodwick
Klementsen
Stecher
Braud
Slavik
Edelman
Demong
Laheurte
Lacroix
19:06
25
25
26
54
54
54
55
55
56
1:30
1:45
Passage au 9,1km
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
20
23
Lamy Chappuis
Frenzel
Rydzek
Klementsen
Lodwick
Slavik
Demong
Braud
Runggaldier
Stecher
Laheurte
Lacroix
19:06
25
25
26
54
54
54
55
55
56
1:30
1:45
Jason Lamy Chappuis :

" C'est une journée magnifique. Il y a quelques jours, je n'étais pas trop en confiance mais, aujourd'hui, tout était réuni et le fait de confirmer ma saison précédente de cette façon, c'est magnifique. Au bout de deux tours, je sentais que les jambes répondaient. J'ai essayé de partir tout seul car Haavard ne voulait pas m'aider. Je suis parti et j'ai prié pour que les Allemands ne reviennent pas très vite. Dans le dernier tour, j'ai entendu qu'ils étaient à quinze secondes. Je crois qu'ils terminent à dix secondes. J'ai eu chaud mais j'ai mérité ma victoire.
Le titre mondial, c'est peut-être un peu moins impressionnant qu'une médaille d'or olympique. Mais gagner à Holmenkollen, le fief du combiné nordique, c'est quand même quelque chose sur un palmarès. Ici, c'est un endroit mythique. Pour moi, c'est le plus beau stade du monde.
Je veux revivre des journées comme celle-là. Je ne vais pas fêter mon titre ce soir car il y a le combiné par équipes vendredi et j'aimerais aller chercher une médaille pour la partager avec mes équipiers."

Nicolas Michaud :
« Je lui ai dit : ‘‘Jason, tu es champion du monde''. Il m'a dit ‘‘Je n'en reviens pas''. Il a mis du temps à réagir. C'est impressionnant. Je crois qu'il ne croit pas encore ce qu'il vient de réaliser. Mais au début de la course, j'ai vu à son visage au départ et pendant la course qu'il voulait vraiment cette victoire. »

Etienne Gouy :
« C'est la marque des tout grands champions car sur ces Mondiaux, il n'est peut-être pas au mieux physiquement. Mais mentalement, il a des ressources incroyables."
Sylvain Guillaume :
"C’est grandiose ! Il n’y a pas d’autres mots à dire. J’étais assez confiant en le voyant à l’entraînement, malgré les soucis des jours d’avant. Il a été énorme. Il va marquer l’histoire du combiné et il a encore apporté la preuve que c’est un grand monsieur."

Fabrice Guy :
"C’était grand, géant ! C’est là qu’on voit qu’il nous surprendra encore beaucoup. Il y avait les Allemands qui le chassaient mais il n’a pas craqué, à aucun moment. Le brouillard a aussi joué un rôle. Quand les autres sont en chasse-patates sans repère visuel, c’est positif.
C’est son histoire. Il fait parler de ce sport. On a peut-être été à l’origine de son choix pour ce sport mais là, c’est lui avant tout."

Léo Lacroix :
"Avec Jason, il n’y a jamais d’excuse. Il prend toujours sur lui et cela donne quelque chose d’extraordinaire. Je suis ému. C’est un garçon tellement exceptionnel."

La grand-mère de Jason :
"C’est une fierté quand il s’agit de ses enfants. Avec les petits-enfants, c’est encore plus fort. Cela ne m’a pas empêché de dormir la nuit dernière. Mais cela m’empêchera de dormir la nuit prochaine. C’est ce qui pouvait m’arriver de plus beau."

Rydzek - Lamy Chappuis - Frenzel - photo Faz
Les Allemands en chasse
 
< Retrouvez toutes les autres infos