Ski de Fond
Northug fait des siennes
 
 
 
mardi 21 décembre 2010
 
Petter Northug fait des siennes à La Clusaz
 
Petter Northug est un des sujets numéro 1 de la presse sportive norvégienne. Il monopolise à lui tout seul les trois quarts des articles que l'on peut lire sur les sites norvégiens. Durant l'été, on a eu droit à Northug à Los Angeles, Northug roi du poker, Northug défie Hellner, Northug et sa petite amie.... Le champion norvégien fait parler de lui sur la piste et en dehors. Cela fait sans doute partie d'une stratégie de communication.

Samedi, à La Clusaz, on a eu droit à un nouvel incident. Au moment de la remise des prix, il était introuvable. Personne n'occupait la deuxième marche du podium. Les Russes se retrouvaient tout seuls pendant un moment quand Northug a débouché de nulle part, sans porter le dossard réglementaire. Le jury de la FIS n'a pas apprécié ce non-respect des règles du protocole qui permet, impératifs télévisuels obligent, de donner de la fluidité à la manifestation. Une partie de la somme qui devait lui être accordée pour sa place de deuxième lui a été retirée.
Evidemment, l'affaire fait beaucoup parler en Norvège et divise les amateurs de ski nordique.
Maxim Vylegzhanin (1er) et Alexander Legkov (3ème) attendent Petter Northug
Vegard Ulvang pense qu'il est grand temps de remettre en place Northug : "J'ai condamné Emil Hegle Svendsen car il se comportait en mauvais perdant. Ce qu'a fait Petter Northug est tout aussi mauvais. C'est la pire chose qu'un athlète puisse faire. Il est très important de venir féliciter le vainqueur. Les Norvégiens doivent comprendre que nous devons accepter que les Russes ont été les meilleurs. Ca en devient gênant d'être Norvégien quand vous voyez cela. Vylegzhanin a remporté un succès très mérité. Petter Northug se serait grandi s'il était allé vers les Russes pour les complimenter. Il est normal que Petter Northug soit sanctionné et il devrait l'être aussi par la Fédération norvégienne de ski et ses dirigeants. Il s'est présenté également sans son dossard. Il doit comprendre qu'il fait partie d'un contexte où l'événement est financé par des annonceurs. Ce n'est vraiment pas professionnel d'arriver sans numéro de dossard. La même chose s'est déjà produite avec l'équipe norvégienne pour le relais à Gällivare."

Le coach norvégien, Åge Skinstad, qui n'était pas présent ce week-end à La Clusaz prend la défense de Petter Northug : "Petter Northug n'a rien fait de mal. La seule chose qui s'est passé, c'est que Peter Northug était dans notre camion pour se changer de vêtement. Personne ne nous avait donné un horaire précis de la conférence de presse. Pour le dossard, c'était à l'organisateur de fournir ce dossard. Je regrette aussi que personne de la FIS n'ait été en contact avec nos cadres pour obtenir leur version de l'événement. Quant aux critiques d'Ulvang, nous faisons ce qui est le mieux pour Petter Northug."

Le représentant d'Aker, un des sponsors de la Fédération Norvégienne, tient à l'image de son groupe : "Le comportement de ce week-end est totalement inacceptable. Quand on me dit qu'on ne savait pas quand devait se dérouler la cérémonie des fleurs est totalement loufoque, c'est amateur. Je voudrais que l'on durcisse la discipline dans l'équipe."

source : adressa.no

Thomas Alsgaard : "Dans cette équipe, il semble que personne ne veuille ou n'ose remettre Northug à sa place. Il est autorisé à faire ce qu'il veut tout le temps et je crois qu'à terme ça peut être dangereux pour le groupe."

On a retrouvé Northug mais pas son dossard.
Le camion vestiaire des Norvégiens