JO 2018
Les 3 villes candidates
 
 
 
mardi 22 juin 2010
 
Munich (Allemagne), Pyeongchang (Corée du Sud), et Annecy (France) retenues comme villes candidates
 

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui que Munich (Allemagne), Annecy (France) et PyeongChang (République de Corée) ont toutes les trois été sélectionnées comme villes candidates à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2018. La commission exécutive (CE) du CIO, qui a pris cette décision ce matin à l'unanimité lors de sa réunion à Lausanne, a toutefois demandé à Annecy de revoir son projet concernant les sites.

"La commission exécutive a décidé aujourd’hui que les trois villes requérantes méritaient de passer à la deuxième phase de la procédure de candidature", a déclaré le directeur exécutif du CIO pour les Jeux Olympiques, Gilbert Felli. "Il a néanmoins été clairement indiqué qu'Annecy devait revoir sa copie. Nous nous réjouissons de travailler avec les trois villes candidates et leur souhaitons bonne chance pour cette dernière ligne droite avant l’élection."

La CE a pris sa décision sur la base d’une analyse technique des demandes de candidature soumises par les villes requérantes en début d'année. L'examen et le rapport qui a suivi ont été réalisés par un groupe de travail nommé par le CIO et composé d'experts des Jeux Olympiques qui ont évalué la capacité de chaque ville requérante à organiser des Jeux Olympiques d’hiver réussis en 2018. L’évaluation technique reposait sur un certain nombre de critères portant sur toute une série de domaines parmi lesquels les sites, le transport, l'hébergement et la sécurité. Cliquez ici pour le rapport complet du groupe de travail.

Les trois villes candidates ont à présent jusqu’au 11 janvier 2011 pour soumettre leur dossier de candidature au CIO. Ces dossiers seront analysés dans le détail par une commission d’évaluation du CIO, laquelle visitera également les villes candidates avant de publier son rapport au plus tard un mois avant l’élection. À ce stade de la procédure, la CE pourra réduire le nombre de villes qui se verront offrir la possibilité de présenter leur projet à la Session du CIO. Les villes prendront également part à une séance d’information sur les candidatures à l’intention des membres du CIO qui se tiendra en mai. La décision finale relative à la ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver de 2018 sera prise par l'ensemble des membres du CIO réunis le 6 juillet 2011 à Durban, Afrique du Sud.

source : CIO

Voici les notes obtenues par les différentes villes :

 
   
Soutien du gouvernement, aspects juridiques et opinion publique >  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 7,5 8,5
ANNECY 6,9 8,6
PYEONGCHANG 8,4 9
 
   
Infrastructure générale  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 8,0 9,0
ANNECY 5,4 6,9
PYEONGCHANG 6,7 8,0
 
   
Sites sportifs  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 7,0 8,6
ANNECY 5,6 6,9
PYEONGCHANG 6,8 8,5
 
   
Villages olympiques  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 6,2 7,6
ANNECY 4,5 5,8
PYEONGCHANG 6,2 7,9
 
   
Environnement : conditions et impact  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 7,8 8,8
ANNECY 6,6 7,9
PYEONGCHANG 7,2 8,5
 
   
Hébergement  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 9,3 9,8
ANNECY 6,1 7,2
PYEONGCHANG 9,3 9,8
 
   
Concept des transports  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 8,0 8,8
ANNECY 5,5 7,5
PYEONGCHANG 8,3 9,0
 
   
Sûreté et sécurité  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 7,5 8,5
ANNECY 7,0 8,5
PYEONGCHANG 7,5 8,5
 
   
Expérience en matière de manifestations sportives  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 9 10
ANNECY 9 10
PYEONGCHANG 8 9
 
   
Finances  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 6,7 8,6
ANNECY 6,9 8,5
PYEONGCHANG 6,9 8,3
 
   
Concept global  
villes requérantes Note minimum Note maximum
MUNICH 8 9
ANNECY 4 7
PYEONGCHANG 8 9
 
   
le rapport complet en .pdf > ici  
   
les conclusions du CIO  
Le Mouvement olympique se félicite que Munich, Annecy et PyeongChang aient demandé à accueillir les Jeux Olympiques d'hiver de 2018. Le groupe de travail reconnaît et apprécie l’effort considérable consenti par les villes pour préparer leurs réponses au questionnaire du CIO pour l'acceptation des candidatures.

En posant leur candidature à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de 2018, ces villes souhaitent accueillir la plus grande et la plus complexe des manifestations sportives d’hiver du monde. Une édition des Jeux Olympiques d’hiver représente en effet l’organisation simultanée de 15 championnats du monde en de multiples endroits pendant 16 jours.

La responsabilité du groupe de travail était de fournir une évaluation technique et une analyse des risques des villes s'agissant de leur potentiel à organiser et accueillir avec succès les Jeux Olympiques d’hiver en 2018 et donc, à réunir les conditions pour être retenues comme villes candidates par la commission exécutive du CIO.

À l’heure de tirer ses conclusions, le groupe de travail tient à rappeler que sa tâche ne consiste pas à porter un jugement définitif sur la ville qui devrait accueillir les Jeux Olympiques d'hiver en 2018.

La capacité d’une ville à accueillir les Jeux Olympiques d’hiver avec succès est essentiellement fonction des facteurs suivants :
· sa capacité fondamentale à mettre en oeuvre un projet aussi vaste et aussi complexe en termes d’infrastructure et de ressources;
· le concept que la ville propose pour les Jeux Olympiques d'hiver et l’existence d’un plan général viable pour sa mise en oeuvre. Alors que le concept général englobe tous les aspects de la planification et de l'organisation des Jeux, la répartition géographique des sites est essentielle pour déterminer le degré de risque du projet et donc, le potentiel général pour accueillir une édition des Jeux réussie.
· le soutien dont le projet bénéficie de la part de la population, des pouvoirs publics et des principales parties intéressées;
· l’aptitude à produire des résultats en termes d’organisation, de planification et de performance opérationnelle;
· la faculté d’aboutir à un résultat de qualité élevée sur des éléments tels que les niveaux de service, les valeurs olympiques et l’héritage; et
· l'expérience olympique générale pour tous les groupes de clients, et en particulier, pour les clients les plus importants des Jeux, les athlètes.

Le groupe de travail a abouti à la conclusion suivante, laquelle reflète l’évaluation générale de chaque ville suivant les onze critères techniques étudiés dans ce rapport. Dans chaque cas, les villes requérantes sont énumérées dans l’ordre du tirage au sort effectué le 10 décembre 2009 par la commission exécutive du CIO.
La mission du groupe de travail consiste à étudier un projet donné, à analyser les risques présentés par ce projet et enfin, à déterminer si le projet, tel qu'il est présenté, conduira à une édition réussie des Jeux Olympiques d'hiver en 2018.

Le groupe de travail estime que Munich et PyeongChang ont le potentiel nécessaire pour accueillir avec succès les Jeux Olympiques d’hiver en 2018.

Concernant Annecy, le groupe de travail est d'avis unanime que la France et la région Rhône-Alpes ont le potentiel pour organiser des Jeux Olympiques d'hiver réussis. Toutefois, le projet soumis au CIO comporte un certain nombre de défis de taille et un risque plus important.
Le projet d'Annecy présente un concept des Jeux Olympiques très dispersé, avec dix sites indépendants et plusieurs lieux d'hébergement des athlètes. Ce concept présenterait un ensemble complexe de difficultés sur les plans organisationnel, logistique et financier pour tous les groupes de clients. En outre, le groupe de travail émet des réserves particulières quant à l'expérience olympique pour tous les groupes
de clients, notamment pour les athlètes.


Il est évident que chacune des villes que la commission exécutive choisit comme ville candidate devra développer et peaufiner son projet dans la perspective de l’évaluation plus approfondie et plus complète qui aura lieu au cours de la phase de
candidature.
 
   
Calendrier des opérations restantes
11 Janvier 2011
Présentation du dossier
de candidature et des garanties au CIO
Février - Mars 2011
Visites
de la commission d’évaluation
Mai 2011
Séance d’information sur les candidatures
à l’intention des membres du CIO
Au plus tard un mois avant l'élection de la ville hôte
Publication du rapport
de la commission d’évaluation du CIO
6 Juillet 2011
Élection de la ville hôte des XXIIIes JO d’hiver lors de la 123e Session du CIO à Durban
 
   
réactions  
Edgar Grospiron, directeur général de la candidature d'Annecy pour les JO de 2018, a estimé mardi que la sélection de la ville haut-savoyarde parmi les finalistes malgré les réserves du CIO était "une étape importante qui permettait de réajuster" le dossier.

"On peut le prendre comme un mauvais coup mais nous on le prend comme une étape importante qui nous permet de réajuster", a déclaré le champion olympique 1992 de bosses.

"On est très content et très fier d'avoir passé cette étape et ceci nous met dans une nouvelle dynamique", a-t-il ajouté.

Selon lui, le comité d'Annecy-2018 va tenir une "réunion de crise" après la lecture du rapport du groupe du travail, qui a passé en revue les dossiers des trois villes candidates.

En se basant sur les conclusions de ces experts, la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) a retenu mardi Munich (Allemagne), Pyeongchang (Corée du Sud), et Annecy comme villes candidates à l'organisation des JO 2018, en invitant cependant cette dernière à revoir ses sites sportifs, jugés trop dispersés.

"On a pris des risques pour défendre notre concept du territoire, selon notre histoire", a estimé Edgar Grospiron. "J'étais surpris, mais la bonne nouvelle est que le CIO nous a dit les choses clairement."

"Le message est que les jeux Olympiques ne sont pas la Coupe du monde ou les Championnats du monde, donc nous devons coller aux standards olympiques", a souligné l'ancien skieur. Il croit cependant qu'Annecy a "le potentiel parce qu'elle est au coeur des Alpes" et reste confiant.

AFP

 
Jean-Jacques Queyranne, le président du Conseil régional s’est réjoui que le dossier déposé par Annecy ait été retenu ce mardi par la Commission exécutive du Comité International Olympique, autorisant la France à être candidate pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2018.Jean-Jack Queyranne assure que la dimension «sportive, populaire et environnementale» sera décisive pour obtenir l’organisation des Jeux d’hiver 2018. Il assure que la Région s’y emploiera, notamment dans ces domaines de compétence spécifiques, et plus particulièrement sur le volet des « transports durables. » Réponse définitive du CIO le 6 Juillet 2011 à Durban, en Afrique du Sud.  
   
ANNECY FETE LA JOURNEE DE L'OLYMPISME
Cet événement annuel mondial, initié par le Comité International Olympique (CIO), vise à promouvoir la pratique et les valeurs du sport auprès du plus grand nombre à travers des activités sportives, éducatives et culturelles.

En France, Annecy sera au cœur de cette célébration, aux côtés du mouvement olympique national, pour une grande journée de fête populaire mêlant sport et culture.

De 11h à 18h : le sport à l’état pur

Le public est invité à découvrir un grand village du sport composé de nombreux espaces d’initiation à des sports de glisse et de nature.

Les activités sont gratuites, ouvertes à tous et accessibles aux personnes handicapées. Elles sont encadrées par des animateurs brevet d’état.

• Espace freestyle : Big Air en ski et en snowboard.
• Espace nordique : ski de fond et biathlon (pistes synthétiques), stand de tir à la carabine, à partir de 8 ans.
• Espace grimpe : un mur d’initiation et un bloc 4 faces de démonstration pour les champions.
• Espace vélo : initiations et démonstrations de VTT, FTT, VTT Trial et BMX, à partir de 5 ans*
• Tyrolienne.
• Roller : initiations et perfectionnement au roller en ligne, à partir de 6 ans.*
• Course d’Orientation : initiation à la recherche de balises.
• Poussée de bobsleigh.

>>> prêt de matériel sur place, mais il est préférable d’apporter son matériel personnel.

Participation de grands champions : Roddy DARRAGON, , Marie-Laure BRUNET, Vincent DEFRASNES, Vincent JAY, Daniel DULAC, Loïc GAIDIOZ, Deborah ANTHONIOZ, Isabelle BLANC, Sophie RODRIGUEZ, Johann BAISAMY, Tony RAMOIN, Emmeline RAGOT, Fabien BAREL, Bruno JANIN, Bruno MINGEON, David ROLET, Alexis CONTIN...
Et bien entendu les ambassadeurs Annecy 2018 : Edgar GROSPIRON, Antoine DENERIAZ, Florence MASNADA, Gwendal PEIZERAT, Perrine PELEN, Sandrine BAILLY …
A partir de 19h : grand concert gratuit

Après une ouverture par le groupe annécien Delavega, dont dont le titre « Tonight » a été choisi pour être la musique officielle de la candidature, le plublic convié à assister à un spectacle spécialement créé pour l’évènement. Autour de Louis BERTIGNAC, mythique guitariste de Téléphone, un plateau d’artistes rassemblera notamment RAPHAËL, qui vient d’achever une tournée acoustique nationale avant la sortie de son prochain album, mais aussi la jeune étoile montante Joyce JONATHAN, qui tourne en boucle sur les radios et vient de décrocher un disque d’or seulement quatre mois après la sortie de son premier opus, ainsi que d’autres invités surprises… Au programme de ce concert gratuit qui aura pour maître de cérémonie André MANOUKIAN, le célèbre et intransigeant juré de la Nouvelle Star sur M6, des tubes de chacun des artistes, mais aussi de grands standards revisités de manière originale (Beatles, Rolling Stones, Police, Hendrix…).

23h : Feu d’artifices aux couleurs olympiques sur le lac

Toute la journée : espaces de restauration avec des producteurs locaux (vente d’éco-gobelets au profit de l’association Étoiles des Neiges), animations…