JO Vancouver > ski de fond
relais dames
 
 
 
jeudi 25 février 2010
 
RELAIS DAMES > Triomphe des Norvégiennes - Excellent comportement des Françaises
 



1er relais :

D'entrée, Vibeke Skofterud, Arianna Follis et Anna Olsson prennent la direction des opérations. Aurore Cuinet a une glisse d'enfer mais elle est très limite en accroche. Elle se replace très vite et crée le regroupement. Au premier tour, les équipes passent la ligne en file indienne.
Vibeke Skofterud et Anna Olsson provoquent l'éclatement du peloton et dans la dernière bosse avant le stade la Suédoise se détache et prend quelques longueurs d'avance. Dans la bosse, Aurore recule, perd du terrain puis se replace dans la descente.
1. SUEDE 14:47.1
2. NORVEGE à 2.8
3. ALLEMAGNE à 6.6
4. USA à 10.4
5. ITALIE à 11.5
6. JAPON à 15.9
7. FRANCE à 26.2
8. REP TCHEQUE à 27.4
9. RUSSIE à 28.1
10. POLOGNE à 38.2
11. KAZAKHSTAN à 42.0
12. FINLANDE à 45.3


2ème relais :
Trois équipes se détachent : Norvège, Italie et Allemagne. Therese Johaug imprime un rythme soutenu qui met en difficulté la Suédoise Magdalena Pajala. Justyna Kowalczyk qui est partie avec 38s de retard fait comme prévu une grosse retour et reprend le trio au bout de 2km500.
Partie avec 26s de retard, Karine Philippot qui est en grande forme ramène la France en 6ème position à 11s.
Dans le deuxième tour, Marianna Longa prend la tête puis Justyna Kowalczyk. Vibeke Skofterud suit. Evi Sachenbacher laisse partir. Karine Philippot lâche quelques secondes mais tient son rang. Virpi Kuitunen replace la Finlande en septième position mais n'a repris que 3s sur la tête. Dans le stade, Karine Philippot ramène la France en quatrième place. Splendide !
1. POLOGNE 29:25.6
2. ITALIE à 2.4
3. NORVEGE à 10.8
4. FRANCE à 26.5
5. JAPON à 27.8
6. ALLEMAGNE à 28.7
7. FINLANDE à 42.5
8. SUEDE à 57.1
9. RUSSIE à 1:08.6
10. REP TCHEQUE à 1:18.3
11. BELARUS à 1:58.2
12. KAZAKHSTAN à 2:12.9

3ème relais :
Deux équipes en tête : l'Italie avec Silvia Rupil et la Norvège avec Kristin Steira. La Polonaise Maciuszek est à une dizaine de secondes. Un groupe de chasse est composé de Célia Bourgeois pour la France, Nobuko Fukuda pour le Japon et la jeune biathlète Miriam Gössner pour l'Allemagne.
Dans le deuxième tour, Charlotte Kalla et Riitta Roponen reviennent sur le groupe de chasse. A 1km de la fin de ce relais, Kristin Steira mène avec une surprenante Silvia Rupil qui commence à faire rêver les Italiens. Elles ont une quinzaine de secondes d'avance. Elles sont cinq derrière : Roponen, Gossner, Kalla, Maciuszek et Célia Bourgeois qui continue le formidable parcours des Françaises. Deux équipes passent en tête avant le dernier relais, la Norvège et l'Italie. La France est à 6s du podium.
1. NORVEGE 42:29.6
2. ITALIE à 0.2
3. FINLANDE à 16.7
4. ALLEMAGNE à 16.7
5. SUEDE à 18.1
6. FRANCE à 22.4
7. POLOGNE à 34.4
8. RUSSIE à 1:41.4
9. JAPON à 2:20.9
10. KAZAKHSTAN à 3:03.8
11. BELARUS à 3:08.9
12. USA à 3:38.0


4ème relais :
Marit Bjoergen s'envole dès sa prise de relais et personne ne la reverra. Sabina Valbusa essaie de garder à distance un petit groupe formé de Ida Ingemarsdotter, Claudia Nystad et Aino Kaisa Saarinen. Cécile Storti garde sa place avec la Polonaise Sylwia Jaskowiec mais elles perdent très vite du terrain.
Au passage du premier tour, Marit Bjoergen a 21s d'avance sur Sabina Valbusa et 27s sur le groupe de trois, Saarinen, Ingemarsdotter et Nystad. C'est la Suédoise qui lâche la première. Ida Ingemarsdotter a la dure tâche de remplacer Anna Haag. La course est déjà largement gagnée pour la Norvège car Marit Bjoergen creuse encore les écarts. A 1,5km de l'arrivée, Nystad démarre, Aino Kaisa Saarinen lâche du terrain, Sabina Valbusa est plus loin encore. Comme les Français hier, les Italiens voient leur rêve s'envoler.

Marit Bjoergen s'offre un tour d'honneur dans le stade et passe la ligne en brandissant le drapeau norvégien. Puis arrivent échelonnées Claudia Nystad pour l'argent, Aino Kaisa Saarinen pour le bronze. L'Italie et la Suède qui avaient de grands espoirs rentrent en 4ème et 5ème places certainement trrès déçues.
Cécile Storti se fait passer par la Polonaise Sylwia Jaskowiec pour la sixième place. Cette équipe de France dont l'objectif était de rentrer dans les huit premières nations nous a vraiment enchantés. Bravo !

Si on s'amuse à faire le total en place des deux relais (H et D), la France est en cinquième position derrière dans l'ordre la Norvège, la Suède, l'Allemagne, la Finlande mais devant l'Italie et la Russie.

RELAIS DAMES
1
NORVEGE
SKOFTERUD Vibeke W
JOHAUG Therese
STEIRA Kristin Stoer
mer
BJOERGEN Marit

55:19.5
2
ALLEMAGNE
ZELLER Katrin
SACHENBACHER-STEHLE Evi
GOSSNER Miriam
NYSTAD Claudia
+24.6
3
FINLANDE
MURANEN Pirjo
KUITUNEN Virpi
ROPONEN Riitta-Liisa
SAARINEN Aino-Kaisa
+30.4
4




5




6




7




8




9




10




11




12




13




14




15




16



ITALIE
FOLLIS Arianna
LONGA Marianna
RUPIL Silvia
VALBUSA Sabina
SUEDE
OLSSON Anna
PAJALA Magdalena
KALLA Charlotte
INGEMARSDOTTER Ida
POLOGNE
MAREK Kornelia
KOWALCZYK Justyna
MACIUSZEK Paulina
JASKOWIEC Sylwia
FRANCE
CUINET Aurore
LAURENT PHILIPPOT Karine
BOURGEOIS Celia
STORTI Cecile
RUSSIE
SAVIALOVA Olga
KHAZOVA Irina
MEDVEDEVA Evgenia
KOROSTELEVA Natalia
JAPON
NATSUMI Madoka
ISHIDA Masako
FUKUDA Nobuko
KASHIWABARA Michiko
KAZAKHSTAN
KOLOMINA Elena
JATSKAJA Oxana
ROSHINA Tatjana
MALAHOVA-SHISHKINA Svetlana
BELARUS
DUBAREZAVA Nastassia
SANNIKOVA Alena
VASILJONOK Olga
RUDAKOVA Ekaterina
USA
RANDALL Kikkan
BROOKS Holly
ARRITOLA Morgan
COMPTON Caitlin
REPUBLIQUE TCHEQUE
NYVLTOVA Eva
RAJDLOVA Kamila
JANECKOVA Ivana
SKALNIKOVA Eva
UKRAINE
ZAVALIJ Tatjana
GRYGORENKO Kateryna
ANTSYBOR Maryna
SHEVCHENKO Valentina
SLOVENIE
ERZEN Anja
VISNAR Katja
FABJAN Vesna
JEZERSEK Barbara
CANADA
GAIAZOVA Daria
JONES Perianne
CRAWFORD Chandra
WILLIAMS Madeleine

+45.4




+59.4




+1:09.9




+1:11.1




+1:41.4




+2:20.9




+3:03.8




+3:08.9




+3:38.8




+3:51.7




+4:06.2




+4:28.0




+4:45.5

 

 
Marit Bjoergen : "Je me sens tellement bien sur ces JO ! Mon rêve était d'en gagner une, j'en ai trois alors... Ce qui est bien est que j'ai pu partager ce succès avec mes trois partenaires. Je ressens tellement de fierté. Je ne sais pas si les gens me considèrent comme LA reine de ces Jeux mais l'important est que je suis personnellement satisfaite de ce que j'ai accompli sur ces JO. Les trois autres filles ont fait du bon travail avant de me passer le relais. Dans la première côte, j'ai pris 5 secondes à l'Italienne (Valbusa) et je me sentais bien. J'étais confiante. Et après le 1er tour (à 2,5 km de l'arrivée), je savais que j'avais course gagnée. Pour en arriver là, j'ai fait une bonne préparation. Après les Mondiaux-2009, je n'étais pas satisfaite, et je savais que je devais changer certaines choses. J'ai donc décidé de faire des impasses, comme le Tour de Ski (en janvier) pour me reposer et ne pas trop puiser dans mes réserves. Je savais que ma préparation m'amenait à Vancouver dans les meilleures dispositions."


Evi Sachenbacher-Stehle: "Marit est vraiment forte. Je suis contente pour elle. Elle a eu des soucis l'an passé lors des Mondiaux de Liberec et aussi lors des Jeux Olympiques précédents. Là, elle obtient les résultats qu'elle mérite."


Anna-Kaiso Saarinen : "Les résultats de la Finlande en général ne sont pas ceux que nous attendions. Mais cela n'ajoute pas de pression sur nos performances. Notre objectif est toujours de gagner mais cela n'est jamais facile. Cette médaille de bronze (relais) va nous donner une motivation pour la fin de semaine et nous avons encore des chances de podiums. Marit Bjoergen a fait de grands JO et aujourd'hui, elle a pu compter sur trois partenaires très fortes."

 
Départ du relais
Arianna Follis et Aurore Cuinet
Les Norvégiennes
Claudia Nystad
Les Allemandes
Les Finlandaises
No comment
V A N C O U V E R
les horaires - les médailles - les Français - les résultats